Nourrissez ce blog!

Ce petit coin du net se nourrit de vos commentaires. Merci de penser à lui et de me laisser une ou plusieurs bafouilles.

4 sept. 2016

Sous ma plume : Le Scaphandrier aveugle

Je suis de retooouuuuuur!!!! Mouahahahaha!
Ahem...
Bon, plus sérieusement, je m'attelle au nouveau sujet des "Sous ma plume" avec un thème gentiment donné par MereGeek! (merci à elle. ^^)

Et donc.... Un scaphandrier aveugle (j'espère que c'était bien ça, j'ai pas noté sur le coup donc c'est de mémoire. Je suis sûre du scaphandrier cela dit)


Lucas souriait, ils n'allaient pas tarder à arriver. Il avait disposé des petits biscuits et du jus de fruits sur la table de la cuisine et attendait impatiemment le coup de sonnette qui annoncerait l'entrée en trombe de ses petits enfants, Ambre et Azur.
C'était leur petit rituel de la semaine, un rituel très cliché mais qui amenait de la magie dans ses dimanches après midi.
Azur et Ambre sonnaient, entraient, se jetaient dans ses bras (il avait intérêt à être bien installé dans le canapé pour ne pas risquer une chute pensait il souvent en souriant) tandis que son fils ou son beau fils entrait, le saluait d'une bise rapide et lâchait un "Amusez vous bien, je repasse à 18h hein. Les enfants, ne fatiguez pas trop votre grand père!"
Tous les dimanches, ses 2 petits enfants passaient l'après midi avec lui et lui réclamaient des histoires, sans se lasser jamais.
Tous les dimanches, pendant 3-4heures, il leur racontait des histoires passées, du temps où il était plongeur.
Il leur racontait le bleu azur, de plus en plus sombre et froid au fur et à mesure que l'on s'enfonce dans les profondeurs de l'océan. Il évoquait pour eux les milles et unes créatures étranges, magiques, magnifiques, timides, joyeuses, dangereuses, amusantes qu'il avait croisé avant de devoir arrêter son métier.
Dans leurs têtes, sous ses paupières closes, il faisait revivre des mondes engloutis, oubliés, cachés au fond des flots.
Il décrivait les forêts de kelp, les tons marrons, jaunes, verts, éclatants, translucides, liquides des algues, le rouge du corail, les couleurs chatoyantes des poissons.
Pendant quelques heures, il revivait des aventures depuis longtemps passées, inventait un peu, brodait, romançait.
Les petits s'appropriaient les histoires et très vite, Lucas se retrouvait au coeur d'un récit rocambolesque, où il sauvait une princesse sirène, trouvait un trésor de pirate depuis longtemps oublié, visitait les épaves des vaisseaux des conquistadors, venait à le rescousse de dauphins, de phoques ou de baleines.
Pendant quelques heures, tous les we, ils oubliaient tous les trois la maison, le monde terrestre qui les entourait et plongeaient avec délice dans ce monde fantasmagorique, mi témoignage, mi roman, où tout devenait possible.
Pendant quelques heures par semaine, c'est comme s'il recouvrait la vue et se retrouvait à nouveau là, dans l'eau, comme avant l'accident.
Pendant quelques heures par semaine....

Voilà voilà. Bon, je pense que le "twist" de fin était visible de loin dans le brouillard à 10km, vu le titre. XD Et j'ai plut$ot parler plongeur et pas forcément scaphandrier mais tant pis.

Je suis désolée, j'ai absolument pas le temps de relire donc n'hésitez pas à me signaler les erreurs de frappes et de français en commentaire pour que je corrige hein. (nan pasque si j'attends de relire ça sera pas publier avant 15jours. ^^')

Alors, qu'en pensez vous? Ca vous a plu? Que vous inspire le personnage de Lucas? Le thème? Bref, j'attends vos aviiiiis! ^^

2 commentaires: