Nourrissez ce blog!

Ce petit coin du net se nourrit de vos commentaires. Merci de penser à lui et de me laisser une ou plusieurs bafouilles.

29 mai 2016

Comment ça commence : mai

J'ai raté celui d'avril (il me semble)
Mais il me reste 2jours pour celui de Mai! Chuis laaaarge!

Alors voilà la phrase amorce :

Mais pourquoi diable avais-je mêlé ma mère à cette histoire ?

Si toi aussi tu as eu une pensée pour Molière et pour "de capes et de crocs" tape dans tes mains!
(mais que diable allait il faire dans cette galère!?!)

Or donc, je vais essayer de vous pondre un petit texte au déboté, comme ça, d'un jet. CHALLENGE!

"Mais pourquoi diable avais je mêlé ma mère à cette histoire?"
Cette question tournait et retournait en boucle dans la tête de Siméon.
En y réfléchissant calmement, et en faisant preuve d'autobienveillance, ainsi que le lui recommandait chaudement Tata Sidonie (qui lui servait de psy avec une efficacité assez relative il fallait bien l'avouer...) il devait reconnaitre que ce premier réflexe, d'appeler sa mère pour conseil n'était pas si incompréhensible que ça. Oui, il avait paniqué. Il avait clairement paniqué quand, la veille au soir, avant de partir du boulot, Clara lui avait proposé de venir au repas des collègues pour le soir même.
Il avait cru voir une lumière briller dans les yeux de Clara et il avait bêtement paniqué. Et donc appelé sa mère...
Pour le coup il aurait été mieux inspiré d'appeler Tata Sidonie...
A son questionnement à base de "je fais quoi? Je me sens pas légitime à y aller! Je suis trop timide! Et puis j'ai rien à me mettre!" sa mère avait répondu par une marée de conseils, allant de la tenue adéquate (qu'il n'avait pas) à la façon de séduire Clara. Sa mère, encore une fois, avait sauté sur une conclusion et se voyait déjà marier son fils unique à une femme qu'elle ne connaissait pas et dont elle n'avait jamais entendu parler auparavant...
Or Siméon ne craquait pas du tout pour Clara, la (certes très belle, très gentille et très intelligente) développeuse du deuxième bureau. Il paniquait juste à l'idée d'avoir une interaction sociale codifiée avec ses collègues....
Vraiment, il avait été un peu idiot de se confier à sa mère qui ne comprenait pas pourquoi son fils paniquait dès qu'il devait se trouver dans des activités de groupes de plus de 3 personnes... voire moins... Et l'appel à sa mère, non seulement ne l'avait pas aidé mais lui avait laissé en plus une migraine épouvantable...
Oui, ce n'est pas à sa mère qu'il devait demander conseil... Il allait plutôt appeler Sylvie et Gérard, ces deux amis au long cours, les deux toujours présent dans les coups durs et leur demander, soit de l'accompagner, soit de lui fournir un réel alibi pour refuser l'invitation...
Pourtant, quelque part, il avait envie d'y aller à ce repas... Mais les autres lui faisaient tellement peur...

Voilà! N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez. Perso je n'en suis pas totalement satisfaite, même si je pense qu'il y a du potentiel avec ce personnage de Siméon. ^^ 

3 commentaires:

  1. c'est original un mec qui appelle maman pour se rassurer lol !! si mon fils me fait ça plus tard, je suis trop contente mdr!
    C'est bien écrit, bonne petite participation! Et oui il a du potentiel ton personnage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! On verra si j'arrive à lui écrire une suite ou lui faire vivre d'autres aventures à ce perso. ^^

      Supprimer
  2. C'est sympa comme amorce, j'aurais bien voulu en savoir plus :))

    RépondreSupprimer