Nourrissez ce blog!

Ce petit coin du net se nourrit de vos commentaires. Merci de penser à lui et de me laisser une ou plusieurs bafouilles.

29 janv. 2016

Le défi d'Agoaye : semaine 4

Bonjour,

Il est temps d'attaquer la 4è semaine du défi. Cette semaine, c'est le pardon qui est au programme. Et je ne suis pas sûre d'y être très douée...

Donc au programme :



Bon, pour le premier coeur, j'ai trouvé, qui me parle :

"La haine tue toujours, l'amour ne meurt jamais".
"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde"
"La démocratie devrait assurer au plus faible les mêmes opportunités qu'au plus fort" (c'est d'actualité celle là... ploumploumploum....)
"Une loi doit avant tout être une loi juste. La politique moderne fait de la loi un fétiche simplement parce que c'est la loi"
"Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort"
"Vous ne devez pas perdre espoir en l’humanité. L’Humanité est un océan : même si quelques gouttes sont souillées, l’océan ne le devient pas"

Voilà pour le premier coeur.

le deuxième maintenant.

Bon alors je vais essayer (essayer j'ai dit) de pardonner... l'ancienne dirlo de l'école de Surprise. (celleux qui savent, savent... que je suis franchement remontée après cette folle. Voilà, ça pose le décor quoi.)

-Pour quelle(s) raison(s) suis je en colère?
Parce que, sans nous connaitre, sans connaitre notre fils, cette femme nous a collé dans des cases : petit insolent mal élevé pour Surprise (il avait 3 ans, pour rappel) et parents laxistes pour nous. Parce qu'elle n'a pas essayé de discuté réellement avec nous mais a voulu nous imposé SA vérité comme vérité suprême. Parce que tout dialogue était impossible avec cette femme qui s'écoutait surtout parler. Parce qu'elle a transformé la première année d'école de Surprise en enfer pour moi. Parce qu'elle trouvait drôle la mine terrorisée de Surprise quand elle rentrait dans la classe de PS...
(ouais je suis mère louve et je l'assume!)

-Comment faire pour ne plus souffrir de la situation?
Là comme ça, je dirais : me dire que c'est terminé, elle n'est plus là et ne peut plus faire de tord à Surprise. Parce que je n'ai pas d'énergie à gaspiller pour elle. Parce que Surprise, lui, a bien vécu son année malgré tout.

-Quels seraient mes mots si j'expliquais ma colère à la personne qui me l'a provoquée?
Honnêtement, je ne sais pas. Lors de cette année de PS, on a VRAIMENT essayé de discuter, d'argumenter, avant de lâcher l'affaire en constatant qu'on n'était pas écouté du tout. Je lui dirai qu'elle est là pour enseigner aux élèves, mais aussi qu'elle a un devoir professionnel de faire en sorte que les élèves se sentent en sécurité à l'école. Je lui dirai que les parents font partie à PART ENTIERE de l'équipe éducative depuis plusieurs années déjà. Je lui dirai qu'elle n'a pas à juger les gens de la sorte, qu'elle n'a pas à leur dire COMMENT éduquer leurs enfants, surtout si c'est pour promouvoir les violences éducatives, fussent elles des violences douces.  Je lui dirai que son job, c'est de faire en sorte que les parents se sentent en sécurité, bien, quand ils viennent à l'école. Je le sais d'autant mieux qu'on nous l'a dit et redit et reredit à l'ESPE. Et ça veux pas dire tout accepter. Et oui je sais y a des parents chiants et difficile à "gérer" mais MERDE quoi, le gamin avait 3 ANS BORDEL! On a toujours été ouvert au dialogue, on a été voir une pédopsy, on a du insister pour avoir un rv avec la maitresse. On a découvert que le rv avait été transformé en réunion d'équipe éducative SANS SAVOIR LA FUCKING RAISON!
(je sens que pour le pardon, ça va être complexe là. ^^')
Alors BORDEL mets un peu tes certitudes à la con de coté et ECOUTE LES GENS, ça peut t'aider à mieux les comprendre, mieux comprendre leur gamins. Tu les changeras pas les parents, et si tu les braques (on a quand même failli le sortir du public, j'ai sérieusement pensé à l'IEF avec tout ça hein. Pour dire!) tu vas juste réussir à bloquer tout dialogue et toute possibilité d'avancer et de régler le problème (avis perso)

-Je ne suis pas coupable parce que :
  • J'ai réellement fait de mon mieux. J'ai réellement essayé de faire un travail d'équipe pour aider mon fils et sa maitresse. Je ne suis pas responsable des réactions de la directrice et de ses dires.

-Je comprends la personne qui m'a blessée parce que :
Je pense honnêtement qu'elle aussi a fait de son mieux (ce qui n'est pas très réjouissant...). Je pense qu'elle n'aurait pas pu faire autrement, engoncée dans ses certitudes, son éducation, tout ce qu'on lui a probablement matraqué depuis l'enfance. (Merci Alice Miller qui m'aide bien là)
Ce n'est pas une mauvaise personne. Elle était pleine de bonnes intentions. Malheureusement, l'enfer en est pavé...

Le troisième cœur, je passe mon tour pour diverses raisons.

Voilà voilà.

Bon, pas terrible ma performance là, cette semaine. Mais on a dit que le thème global du défi annuel c'est la bienveillance et notamment l'autobienveillance. J'ai fait de mon mieux. J'ai encore du chemin à parcourir pour devenir un petit moine zen. J'y travaille. Peut être qu'un jour, le poison émotionnel d'autrui ne m'atteindra plus?

(Mes excuses pour les fautes mais je préfère ne pas relire avant de poster. C'a été assez compliqué à écrire cette semaine. ^^')


Petite chenille qui espère se transformer en papillon un jour.

6 commentaires:

  1. une colère qui a due être assez éclatante à mon avis, mais sans la prendre dans tes bras pour lui faire un câlin, ne plus ressasser cette année te sera bénéfique. ton énergie sera plus utile pour ton petit bout, tu as raison de tourner la page !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas que la principale intéressée l'ai tellement ressentie, ma colère. J'ai pas osé l'envoyer bouler par peur que ça se retourne contre Surprise... Mais cette nana m'a traumatisé un peu quoi... Là je commence juste à respirer et ne pas angoisser à fond pour la suite de la scolarité. ^^'

      Supprimer
  2. Tu as raison de tourner la page pour ton bien et celui de Surprise...
    Parfois la colère même si elle est justifiée, peut être un véritable poison...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui. Mais des fois c vraiment difficile de lâcher sa colère. Moi j'ai du mal quand on s'est attaqué à ceux que j'aime.

      Supprimer
  3. Rhalàlà, ne juge donc pas ta participation "pas terrible" c'est horrible (et faux en plus).
    J'ai trouvé ton travail sur la fiche de pardon très poussé et je te remercie pour ta participation ! NA :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci! <3

      Je fais des efforts mais j'ai du mal à ne pas me juger négativement. Mais ça va venir. ;) Tes défis m'aident beaucoup sur ce chemin. :)

      Supprimer