Nourrissez ce blog!

Ce petit coin du net se nourrit de vos commentaires. Merci de penser à lui et de me laisser une ou plusieurs bafouilles.

24 avr. 2012

La bibliothèque d'avril

Bon, on est quand même le 24, serait peut être temps que je la fasse, la bibli du mois. D'autant que j'ai trouvé la bibli de patelin tout beau-tout nouveau et que donc... j'ai tout plein lu. Si si!

Alors déjà, on a :





Impératrice Orchidée : saga en deux tomes, de Anchee Min. C'est la vie, romancée mais basée sur des faits réels de la dernière impératrice de Chine. Écrite du point de vue de la-dite impératrice. C'est beau, ça dépeins très bien (à mon avis de nana qui ne connais strictement RIEN sur le sujet, c'est dire ce que ça vaut comme avis. ^^) la chine de l'époque.
Le premier livre raconte comment, la jeune Orchidée devient concubine impériale (en fait, l'une de ses sept épouses) et échappe ainsi à un mariage avec son cousin débile. Elle découvre la vie dans la cité impériale, entre les épouses, les concubines, les eunuques et toutes les intrigues qui se jouent dans ce paniers de crabe.
Le second nous dit comment elle est devenu impératrice-régente de la Chine. Son combat pou son pays et pour faire de son fils un empereur digne de ce nom, malgré une éducation traditionnelle qui le prépare très mal.
Ça rend la famille impériale plus humaine car imparfaite et fragile. Les deux romans tiennent en haleine, même si on sait que la famille impériale chinoise a plutôt mal fini. Bref, j'en parle très mal et j'ai aimé.



1Q84, de Harki Murakami. Apparemment, c'est u best-seller très connu. J'avoue que j'avais des doutes mais j'ai quand même voulu tenté quand j'ai vu le livre 1 (avril-juin) à la bibliothèque. Et bien m'en a pris. C'est vraiment très bien écrit. On se situe ici entre polar, thriller et science-fiction. Le parfait cocktail pour moi! ^^ Difficile de vous livrer le début de l'histoire sans vous la gâcher un peu. Mais les personnages sont très attachants, bien que bizarre. L'intrigue se déroule entre 1Q84 sorte de monde parallèle et le Japon réel de 1984. La grosse question étant : qui sont les little people et que se passe-t-il au sein de la "secte" des Précurseurs. (oui bon, ça fait deux questions, on ne va pas chipoter. ^^)
Maintenant, je n'ai plus qu'à mettre la main sur la suite de la saga...




Tout est sous contrôle de Hugh Laurie : En grande fan de Dr House, j'avais bien sûr envie de lire ce livre. Mais avec des craintes de déception puisque Laurie est certes un très bon acteur dans cette série, mais ce n'est pas lui qui en écrit les scénars. Et bien on a là un très bon polar, avec un humour cynique et noir à souhait et une intrigue qui tient la route. Franchement, on retrouve l'esprit de Dr House je trouve. Le héros, ancien militaire, se voit proposer de tuer un riche homme d'affaire. Non seulement il refuse, mais il va jusqu'à prévenir la future victime. Delà, il va se retrouver mêlé à quelque chose qui le dépasse légèrement.



Juste après dresseuse d'ours, de Jaddo. Peut être connaissez vous déjà le blog génialissime de Jaddo, jeune médecin généraliste qui nous parle de ces patients, de ces études, avec beaucoup d'humanité. Elle dénonce notamment les manquements et les incohérences du système facultaire, hospitaliers. Un livre très humain, qui fait plaisir à lire, même si les fans du blog regretteront sans doute qu'il n'y ai pas plus d'inédits. Mais quand même, ça se lit très bien, et pour ne rien gâcher, la préface est de M Winckler et la couverture, de Boulet. Et c'est pas mal d'avoir une sélections de ses notes facilement sous la main.

Bonne lecture et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire!

20 avr. 2012

Quand le jeune père a le blues


Aujourd'hui c'est vendredi (nan, c'est pas ravioli) c'est le jour du neurone!

J'ai été interpellée dans la semaine par un article parlant du babylues paternel ou dépression du post partum paternel. (je préfère d'ailleurs parler de dépression, babyblues... ça me semble trop gentillet comme appellation, si tu as vu le sketch de Foresti sur la grossesse, tu comprends de quoi je parle. ^^)

Bon, nous, on n'a pas connu (et tant mieux!), ni de mon coté, ni du sien. Mais oui, je n'y avais pas pensé en ces termes, mais ça me semble logique et réaliste que les mères n'aient pas la main-mise sur cette maladie.
C'est vrai qu'on sait bien qu'une partie des pères ont du mal à savoir où est leur place de père. Parfois même, c'est la mère qui ne leur en laisse pas. (J'ai connu quelqu'un qui m'a dit que pendant le premier mois de son aîné, toute personne voulant le prendre dans ses bras devait lui demander et se désinfecter les main avant : le papa compris. Ça doit être potentiellement déstabilisant pour le père. Elle n'en était pas particulièrement fière, mais ça avait été une réaction viscérale et non rationnelle.)

J'ai l'impression aussi, qu'il n'est pas toujours facile pour un homme, de pouvoir dire "ça ne va pas. Je suis paumé. J'ai peur de mal faire". Parce qu'on nous montre encore trop souvent une image de l'homme : fort, qui sait tout, qui fait tout (sauf le ménage et la cuisine) et qui ne pleure pas.

Je sais que ce n'est déjà pas facile pour une maman, de dire qu'elle ne va pas bien, qu'elle n'en peut plus, qu'elle est crevée, qu'elle en a marre d'être seule chez elle, en tête à tête avec son petit bout (même si elle l'adore). Qu'elle est perdue entre les conseils du médecin, de la sage-femme, de la puèr, de la nounou, du mari, de sa mère, de sa belle mère, de Tata Micheline et de la voisine et du voisin au roquet. (Oui je caricature et non, moi, j'ai pas eu droit à tout ça. Ouf! ^^)
Mais je crois que pour un homme, dire (pour ne pas dire "avouer") ces mêmes choses, c'est encore plus dur. Je crois que le regard des autres, de la société, est tout aussi dur et en plus, on n'en parle pas, de ces pères dépressifs. c'est tabou.
La dépression du post-partum chez la mère commence à être bien connue. On en parle. On recommande aux femmes d'appeler à l'aide quand besoin est.
Mais les hommes eux... est ce qu'on fait bien attention à eux?

Et toi, tu en pense quoi?

Pour lire mon article des Vi sur le sujet, c'est par ici!