Nourrissez ce blog!

Ce petit coin du net se nourrit de vos commentaires. Merci de penser à lui et de me laisser une ou plusieurs bafouilles.

17 févr. 2012

Et si un jour, il me demande...

Aujourd'hui, j'ai réussi à vous programmer un article intellos. Et oui, je ne suis pas là. A l'heure où (normalement) cet article se publiera, on se mettra en route, avec Phil, pour aller chercher les clés de notre futur chez-nous.
Enfin bref...

Cette semaine, j'ai repris le thème de l'apprentissage de l'égalité des sexes dès la maternelles, et je suis allée voir ce qui se fait en Suède.
Si tu veux lire, c'est ici.
(Comme les deux articles sont programmés, tu vas arriver sur la page d'accueil des Vendredis Intellos. Profites en pour regarder les autres contributions hein.)

Alors l'égalité des sexes, on mets quoi dans ce vaste thème? Parce que, faut être lucide, un homme et une femme, d'un point de vue strictement biologique, c'est quand même pas tout à fait pareil. Par contre, oui, on peut faire les mêmes études, les mêmes métiers (même si certains boulot très physiques seront plus difficile pour un petit gabarit, on est d'accord, mais tous les hommes ne font pas 1m80 et une carrure de rugbyman.)

Et comment apprendre ça à nos petit(e)s? Déjà, on doit faire un gros travail sur nous même, les parents. Par exemple, j'aurai du mal à laisser Surprise, plus tard, aller au carnaval de l'école déguisé en princesse. Et pourtant, si il me le demande, je fais quoi? Pourquoi refuser les robes à un petit garçon? Parce que dans notre société, y a que les filles qui y ont droit? Oui mais après, va t'en lui expliquer que non, faut pas être sexiste, il ne va pas réussir à suivre et il aura raison. Mon cheminement ne sera pas logique.
Les femmes ont du se battre pour pouvoir porter des pantalons. (d'ailleurs, il y a toujours un texte de loi qui dit qu'on ne peut pas le faire sans accord d'un mâle référent, père ou mari... y a encore du boulot à faire...)
Les hommes qui aiment ça devront ils se battre à leur tour pour pouvoir mettre des robes?
Ça me pose beaucoup de questions, cette simple hypothèse de choix de déguisement. Une fille déguisée en spiderman, ou en chevalier, ça ne me choque pas, mais alors pas du tout. Un garçon en robe de princesse? Ben faut bien avouer, ça coince... Parce que c'est un garçon, donc un prince, pas une princesse, et qu'un prince, ben... ça ne porte pas de robe...
Il voudrait se déguiser en frère Tuck, je lui fais une robe de moine sans problème. Mais la robe de princesse, avec froufrou et tout et tout, ben... voilà quoi...

Je n'ai aucun problème à le laisser jouer avec des poupées, barbies, coiffeuses, dinettes etc... Je le laisserai faire le sport qu'il aura choisi quelqu'il soit. (Par pitié, pas le saut en parachute, pas le saut en parachute, ni le deltaplane!)(Oui, j'ai peur du vide, et alors? XD)

Pourtant, une petite fille, elle peut se déguiser comme elle veut, en aventurière ou en princesse, en chevalier ou en sorcière, ce qu'elle veut. Alors pourquoi, les déguisement "de fille" on a du mal à les laisser un peu aux garçons.

En soi, ce n'est pas tant qu'il demande à se déguiser avec une robe qui me gêne. Mais j'aurai peur de la réaction des autres, les autres parents et surtout... les autres enfants.

Mouais, au final, je crois que je le laisserai mettre le déguisement qu'il veut, même une robe de princesse (mais par pitié, pas rose bonbon hein, j'aime pas le rose bonbon moi...). Mais je l'emmènerais à ce fichu carnaval avec la trouille au ventre, que les autres se moquent de lui... juste parce qu'il a voulu avoir une robe, parce qu'elle est jolie.
Tout simplement parce que je n'ai aucune raison réelle de m'y opposer, à part ce foutu regard des autres....

Et toi, si tu imagines un scénario comme ça, tu penses que tu réagirai comment?

5 commentaires:

  1. Ah oui, je n'avais jamais pensé à ça! Hé bien je pense que si mon neveu me le demandais, je n'y verrais pas d'inconvénient. Le carnaval, c'est le lieu de toutes les transformations, du travestissement alors autant y aller à fond!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pour le carnaval, pas de problème, c'est un peu le jour des fous après tout. Mais et si il la demande pour aller à l'école, la robe? (un simple robe, pas un déguisement) on fais quoi là? Parce qu'honnêtement, je n'en ai aucune idée...

      Supprimer
  2. Quelle question!! Chez nous non plus le problème ne s'est jamais réellement posé...
    Nos "transgressions" se sont bornées à mettre du vernis rouge sur le gros doigt de pied du Petit Monstre Heureux qui enviait vraiment trop celui de sa soeur, où de mettre les sous vêtements de la Princesse (chaussettes roses à noeud-noeud et culotte Hello Kitty) au GPL qui en manquait...
    J'ai connu un petit garçon qui rêvait sans cesse de robes à paillettes, à ce petit garçon là, il aurait été difficile de dire non... mais il est vraiment que le regard social est très pesant et je crois que les parents avaient fini par imposer des règles qui ménageait la chèvre et le chou...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me pose de drôles de questions. XD
      Ménager la chèvre et le chou, c'est sûrement comme ça que je ferai, mais en même temps, j'ai beau chercher, à part les conventions sociales locales qui veulent que les filles uniquement portent des robes, je ne vois pas de réelles raisons à opposer à un petit garçon face à une telle demande.
      Sans doute que je n'aurai jamais à faire face à ça, mais je ne peux pas m'empêcher de m'interroger. ^^'

      Supprimer
  3. Pour avoir subi les moqueries des autres, petite, je ferais tout pour éviter ça à mes enfants. C'est destructeur.

    RépondreSupprimer